11 FEVRIER 2020 : les annonces à la conférence national du handicap qui s’est tenue ce jour à l’Elysée en présence du Président de la République et des principaux Ministres.

Mardi 11 février 2020

20940501

Les déclarations du Président de la République

 

Pour le Président, « on ne doit plus considérer les personnes en situation de handicap comme des autres, une altérité, mais des citoyens à part entière ». « La République sera toujours auprès des personnes en situation de handicap ».

 

Il affirme avoir viser trois objectifs :

 

  • A l’école :

-          Il ne doit plus y avoir d’enfant sans solution de scolarisation en septembre 2020 ;

-          AESH : il y en avait 55 000 en 2017, il y en aura 66 000 à la fin de l’année avec une meilleure formation, un meilleur statut, et 35 heures de travail. Recrutement d’ici 11 500 AESH en 2022. ;

-          Le nombre d’enfants en attente d’un accompagnant a été divisé par 2 entre 2018 et 2019, objectif de 0 à la fin de l’année ;

-          Création d’un module handicap dans la formation des professeurs et des enseignants ;

-          Plan autisme : 150 diagnostics, ce n’est pas assez. Dès le 1er janvier 2021 le forfait diagnostic et prestations sera étendu jusqu’à 12 ans (6 ans auparavant). Il souhaite par ailleurs l’étendre à tous les « Dys » ;

-          Il y avait 24 000 étudiants en situation de handicap en 2017, 35 000 aujourd’hui. « D’ici 2021 aucune personne en situation de handicap ne doit être laissée seule dans sa position » ;

-          Au 1er janvier prochain, un numéro d’appel national dédié à l’accompagnement et l’accès au droit : le 360 ;

-          Maisons France Service : simplifier les accès.

 

  • Accès aux droits :

-          Au 1er janvier prochain, aucune demande d’allocation ne devra être traitée en plus de 3 mois. L’Etat aidera les départements et s’assurera que l’allocation ne rentrera pas dans le RUA.

-          D’ici la fin de l‘année 2021, le Président souhaite que plus aucun départ de personnes en situation de handicap vers l’étranger pour se soigner n’intervienne. Des milliers de places supplémentaires seront créées dans les centres de soins.

 

  • Une vie digne et libre :

-          Allocation digne, faciliter l’accès à la pleine citoyenneté ;

-          Faciliter l’accès à l’emploi, au travail pour avoir notamment une vie sociale, tisser des liens ;

-          Pour le Président, les candidats aux municipales doivent aussi prendre en main ces questions, « les citoyens savent faire pression ». Le Président souhaite un audit des collectivités afin de voir lesquelles sont exemplaires ; il propose la création d’un label.

-          Pour le Président, une vie digne c’est aussi « le droit d’être parent ».  Dès le 1er janvier 2021, l’aide humaine et technique pour les parents handicapés sera intégrée à la prestation de compensation du handicap.

-          En outre, grâce à la réforme des retraites, les congés des parents aidants ouvriront des droits.

 

Les déclarations de Sophie CLUZEL

 

La ministre a indiqué vouloir saisir le conseil consultatif national d’éthique concernant l’accompagnement des personnes en situation de handicap dans leur vie sexuelle.

En outre, elle affirme que des « chantiers majeurs sont déjà en cours, sur l’école, la formation et l’emploi, les études supérieures etc. »

Pour elle, il y a nécessité d’utiliser l’innovation technologique : d’où sa volonté de créer une « handi-vallée » avec de nombreux chercheurs.  

 

À propos de Christophe ROTH

Délégué National Santé au Travail et Handicap Confédération CFE CGC
Ce contenu a été publié dans Actualité, Le réseau handicap CFE-CGC. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>