L’Agefiph et le FIPHFP renouvellent leur partenariat en faveur de l’insertion des personnes en situation de handicap !

Behindertenparkplatz

Mercredi 21 juin 2017

Lu pour vous AEF le 20/06/2017 Dépêche n°564177

L’Agefiph et le FIPHFP viennent de renouveler, à la mi-juin 2017, la convention de partenariat qui les lie et qui a pour objet le renforcement de leurs relations en faveur de « l’insertion professionnelle des personnes handicapées dans les secteurs privé et public ». Cette troisième convention entre les deux structures doit « donner une nouvelle impulsion à leur relation », indiquent-elles dans un communiqué du 16 juin. Pour cela, elles comptent s’appuyer sur « leurs expertises réciproques et leur capacité à mutualiser leurs moyens dans le but de mieux répondre aux besoins des employeurs et des personnes handicapées ». Les deux structures annoncent également avoir entamé des réflexions sur « les évolutions de leur modèle économique ».

Cette troisième convention signée entre l’Agefiph et le FIPHFP pour la période 2017-2019, « s’appuie sur une analyse partagée des résultats des précédentes conventions et s’inscrit dans un contexte réglementaire et socio-économique en pleine mutation », soulignent les deux partenaires.

Cinq axes d’action

Concrètement, cinq axes sont identifiés pour cadrer leurs actions communes :

  • « Sécuriser les parcours professionnels des personnes en situation de handicap pour mieux accompagner les transitions professionnelles et faciliter leur insertion dans le milieu ordinaire du travail » ;
  • « Poursuivre les évolutions en faveur d’une offre plus accessible et lisible pour les bénéficiaires » ;
  • « Répondre aux défis d’une société plus inclusive en poursuivant notamment l’engagement sur les terrains de la prospective, de l’innovation et de l’expérimentation » ;
  • « Renforcer l’impact de cette coopération par un maillage complémentaire des échelons national et régional dans la mise en œuvre des actions engagées » ;
  • « Identifier les principes d’intervention garants d’une gestion toujours plus efficiente et contribuer à la réflexion sur la réforme du modèle économique du FIPHFP et de l’Agefiph ».

Les deux structures ont par ailleurs décidé de « bâtir ensemble des indicateurs permettant de mesurer la qualité des actions menées en coopération, sur les territoires notamment, afin d’optimiser leur efficacité et leurs résultats ».

Réflexions sur le modèle économique

Au-delà de ces axes d’intervention, face à « l’augmentation régulière du taux d’emploi des personnes handicapées au sein des entreprises et des organismes publics », le FIPHFP et l’Agefiph annoncent qu’elles vont « mener une réflexion commune sur les évolutions de leur modèle économique ».

De même, ces évolutions vont les amener « à participer activement [aux réflexions] menées par l’État et les partenaires sociaux en matière d’emploi, de travail et de handicap ».

 

Publié dans Actualité, Le réseau handicap CFE-CGC | Laisser un commentaire

Le secteur santé au travail et handicap de la CFE CGC au salon Préventica à Paris, Porte de VERSAILLES !

AMercredi 21 juin 2017

Martine KERYER est intervenu le 21 juin 2017 au salon preventica qui se déroule à Paris, Porte de Versailles du 20 au 22 juin 2017.

L’intervention de Martine KERYER, médecin du travail et secrétaire nationale santé au travail et Handicap CFE CFGC a permis de relever plusieurs points énumérés ci-dessous.

La CFE-CGC a été la première organisation syndicale à parler du stress professionnel et à mettre en lumière le très lourd tribut que notre population paye à cause de la surcharge de travail et de la surcharge émotionnelle.  

Depuis plusieurs années, nous avons multiplié les actions et les outils pour sensibiliser les décideurs, les médias, le grand public, et bien entendu nos militants sur le terrain, qui sont les premiers confrontés au mal-être de leurs collègues.

Aujourd’hui on parle de burnout.  

Les cadres, même dirigeants, n’ont plus de pouvoir décisionnel et effectuent souvent un travail à l’encontre de leurs valeurs personnelles.

Notre société fait de moins en moins place à l’être humain et au collectif dans le travail.

On avance petit à petit…

Le terme de burn-out est entré à l’Assemblée nationale grâce à la loi Rebsamen. Notre société se doit d’évoluer pour prendre en compte les dégâts sur la santé mentale des salariés, et prendre en compte l’épuisement professionnel. 

Qu’apporterait la déclaration en maladie professionnelle ?

Martine Keryer : La déclaration en maladie professionnelle apporterait trois avancées essentielles.

Pour les salariés, la possibilité de dire « c’est le travail qui m’a rendu malade, ça n’est pas moi ».

A partir de ce moment-là, il est possible pour la victime d’entamer le chemin de la reconstruction.

Pour le collectif de travail, la reconnaissance permet d’aviser le CHSCT qui a alors la possibilité d’ouvrir une enquête sur les conditions de travail dans l’entreprise.

Enfin, la reconnaissance du burn-out comme maladie professionnelle permettrait que les pathologies qui en découlent et qui sont aujourd’hui prises en charge par l’Assurance maladie soient prises en charge par la branche AT-MP financée à 97% par les cotisations des employeurs. Cela inciterait donc les entreprises à faire de la prévention.

Nous noterons également la présence de Christophe ROTH et Martine KERYER, élus confédéraux qui étaient à disposition des nombreux visiteurs du stand CFE CGC dédié au handicap et la santé au travail.

Le 20 juin, Anne Michèle CHARTIER, Présidente du Syndicat général des médecins et des professionnelles des services de santé au travail était sur le stand pour répondre aux nombreuses questions des visiteurs.

 Un vrai succès, plus de 1000 personnes ont visité le stand et les supports remis : BD handicap, stress, guide du burn out ont eu un vrai succès !

Des délégations de pompiers de Paris et de la Sécurité Sociale du SÉNÉGAL nous ont rendu visite sur le stand de la CFE CGC !

B

Publié dans Actualité, Le réseau handicap CFE-CGC | Laisser un commentaire

Permanence du 20 Juin 2017 au 26 Juin 2017

CaptureMardi 20 juin 2017

Maud COTTIN, assistante du secteur santé au travail et handicap CFE CGC est absente du 20 au 26 juin 2017. 

En son absence, le secteur santé au travail et handicap reste disponible pour répondre aux questions individuelles sur les droits des salariés ou collectives sur les projets de négociations.

 Aussi, nous vous informons que les deux élus du Secteur Santé au Travail et Handicap reste à votre disposition.

 

Martine Keryer, Secrétaire nationale Santé au Travail et Handicap

Martine.keryer@cfecgc.fr

Tel 06 61 80 96 25

Et

Christophe ROTH, Délégué National Santé au Travail et Handicap

Christophe.roth@cfecgc.fr

Tel 06 58 01 90 16

 

 

Publié dans Actualité, Le réseau handicap CFE-CGC | Laisser un commentaire

François HOMMERIL, Président de la Confédération CFE CGC sur le terrain à la rencontre des militants et adhérents sur le stand handicap de la CFE CGC à Saint Etienne !

IMG_20170615_154205Jeudi 15 juin 2017

Le 15 juin 2017 à Saint Etienne, François HOMMERIL, Président de la CFE CGC est venu à la rencontre des militants et adhérents sur le stand handicap de la confédération, lors du congrès de la fédération Energie CFE CGC.

Nous avons également eu la visite de Régis DOS SANTOS, Président de la Fédération SNB (Banques et Crédits).

Agnès PITEL, référente handicap de la fédération Energie a remis à la DRH Groupe EDF le guide handicap et Christophe ROTH, délégué national Santé au travail et handicap a eu l’occasion de rappeler que la confédération CFE CGC était résolument engagé sur le sujet du handicap psychique, comme sur tous les types de handicaps, et sur la prévention du burn out et l’épuisement professionnel, comme sur le sujet des aidants familiaux.

La raison d’être de la CFE-CGC en tant que syndicat est d’abord d’être garant du respect et de la dignité de l’Homme. Son humanisme est une ambition qu’elle souhaite faire partager dans l’entreprise et à tous les niveaux de la société.

Son action en faveur des travailleurs handicapés s’inscrit très naturellement dans ces valeurs humanistes.

Parce que si le travail est un facteur d’identité et de reconnaissance sociale pour tous, pour les personnes handicapées il l’est d’autant plus qu’il devient fondamentalement un facteur d’intégration et d’autonomie.

Parce que les travailleurs handicapés sont des citoyens et des travailleurs à part entière.

Parce que la diversité est un facteur de richesse humaine et de cohésion dans l’entreprise et un réel stimulateur de performance.

La CFE-CGC mène aux cotés des personnes handicapées et de leurs proches un combat quotidien sur tous les sujets sociaux associés au handicap et au travail : emploi, santé, scolarisation, formation supérieure et professionnelle, retraite, chômage…

Ensemble soyons handicapables !

A

 

 

 

Publié dans Actualité, Le réseau handicap CFE-CGC | Laisser un commentaire

Le sujet du handicap au rendez-vous du congrès de la FNEMA !!

1

Mercredi 14 juin 2017

La FNEMA, Fédération des métiers de l’aviation, a organisé son congrès du 7 au 9 juin, dans le sud, à Gassin, réunissant une centaine de personnes dans un centre de vacances du CCE d’Air France.

Avec la présence de son Président, Emmanuel Salignat, Franck Zid, Trésorier National de la CFE-CGC, Ronald Noirot, Secrétaire Général de la CFE-CGC Air France et Bernard Garbiso, Trésorier de la FNEMA.

Carole Couvert, invitée d’honneur, a partagé avec les congressistes ces moments de travaux et de convivialités.

Le séminaire s’est terminé le jeudi soir par une soirée de gala avec la présence du Président de la CFE-CGC, François HOMMERIL.

La journée du 7 juin était consacrée aux présentations de la FNEMA, de ses actions ainsi que les activités de l’URIF, représentée par le Secrétaire Général, Jean-Claude Germain.

Un temps fut dédié au handicap et présenté par les référents handicap, Véronique Voigt, Béatrice Tajfel et Stéphane Rebout.

Martine Keryer, Secrétaire Nationale ainsi que Christophe Roth, Délégué National, tous deux fortement impliqués pour la santé au travail et le handicap, ont été excusés car retenus l’un et l’autre par d’autres évènements.

Ce fut l’occasion de mettre à l’honneur le réseau handicap, de parler des actions, de proposer des formations de sensibilisation au handicap dans le monde du travail et d’aide à la négociation sans oublier de rappeler que Martine Keryer assure les formations sur le handicap psychique.

Les BD sur le « handicap et aidants familiaux » ont été distribuées à chaque participant ainsi que les flyers « changeons notre regard », les différents outils ont été valorisés et surtout une forte incitation à visiter le site « handiblog CFE-CGC » pour découvrir toute l’actualité handicap.

 

 2

 

Publié dans Actualité, Le réseau handicap CFE-CGC | Laisser un commentaire

Le réseau handicap CFE CGC sur le terrain au plus près Des militants et adhérents !

12Mercredi 14 juin 2017

Le secteur handicap de la CFE CGC depuis un an est engagée à mener des actions de sensibilisation au handicap au travail lors des congrès et assemblées générales des différents syndicats et fédérations qui composent la confédération.

Alors que se déroule le congrès de la Fédération Energie à Saint Etienne du 13 au 16 juin 2017, une action de sensibilisation passe par la tenue d’un stand pour présenter les actions, les outils, les missions du réseau handicap. Ce stand est animé par Agnès PITEL référente handicap la Fédération Energie CFE CGC.

Christophe ROTH, délégué National Santé au Travail et Handicap à la Confédération CFE CGC est au plus proche du terrain et des militants pour leur indiquer que des formations sont dispensées pour tous les collègues qui veulent monter en compétence sur la négociation des accords handicap en entreprise et dans la fonction publique, monter en compétence sur le handicap psychique et avoir des initiations sur le sujet.

Aujourd’hui la qualité de vie au travail, la santé au travail, le handicap dans le monde du travail sont des sujets majeurs et il faut au quotidien s’informer, se former, et se renseigner pour mieux accompagner les collègues du monde du travail.

Le stand handicap CFE CGC est un vrai succès avec le passage de plus de 300 militant et adhérents !

 

Publié dans Actualité | Laisser un commentaire

Le handicap passe en Conseil des ministres !

handicap-conseil-ministres-7-juin-660x330Vendredi 9 juin 2017

Lu pour vous faire face le 8 juin 2017

La secrétaire d’État chargée des personnes handicapées a présenté les orientations de sa politique, devant le Conseil des ministres. AAH, scolarisation et aidants au programme… mais pas la compensation.

Emmanuel Macron l’avait promis, devant les caméras. Édouard Philippe s’y était engagé, lors d’un déplacement. Sophie Cluzel l’a répété, devant le Conseil des ministres. La communication qu’a présentée la secrétaire d’État chargée des personnes handicapées, mercredi 7 juin, avait pour titre : “Handicap : une priorité du quinquennat”. « L’action du gouvernement aura une boussole, a-t-elle expliqué : partir des besoins individuels et de l’expertise des personnes en situation de handicap, ainsi que de leurs proches, pour bâtir des solutions collectives, et non l’inverse, en décloisonnant et simplifiant. »

École : « une rentrée fluide » et des activités périscolaires pour tous

Premier chantier : préparer la prochaine année scolaire. « Le gouvernement met tout en œuvre pour apporter des solutions garantissant une rentrée fluide, a assuré Sophie Cluzel. (…) Tous les enfants qui en ont besoin devront avoir accès à l’accompagnement adapté leur permettant une scolarité et un accès aux activités périscolaires ou extrascolaires comme les autres. »

Travail : davantage d’apprentissage et de formation

Et la promesse d’Emmanuel Macron de revaloriser l’allocation adulte handicapé de 100 € par mois ? « Le gouvernement définira rapidement les modalités de mise en œuvre de l’engagement du président de la République », avance Sophie Cluzel.

Pour lutter contre le chômage des personnes en situation de handicap, la secrétaire d’État table sur « deux clés » : l’apprentissage et la formation, que le gouvernement veut développer pour l’ensemble des travailleurs.

Par ailleurs, « des incitations à l’embauche des personnes handicapées seront mises en œuvre afin de favoriser leur emploi effectif ». Lesquelles ? Sophie Cluzel n’a donné qu’un exemple : « Le déploiement effectif des services d’emploi accompagné ».

Accessibilité : priorité aux transports et au logement

L’accessibilité figure également sur l’agenda. « 100 % des trajets accessibles doivent être identifiés et cartographiés ». Et le plan d’investissement transports – 5 milliards annoncés pendant la campagne présidentielle – « pourra être mobilisé en appui de l’amélioration de l’accessibilité ».

Les logements adaptés devront « être systématiquement identifiés et l’accessibilité précisée pour faciliter les recherches ». Au programme aussi : le développement des habitats inclusifs « en levant les obstacles administratifs ».

Aidants familiaux : de nouveaux droits à mettre en œuvre

Enfin, pour les aidants familiaux, les « nouveaux droits annoncés par le président de la République » seront mis en œuvre. Sur le site d’En marche, Emmanuel Macron détaillait ses promesses : prendre en compte leur situation dans le calcul de l’âge de départ à la retraite ; leur attribuer un chèque bilan santé/social pour qu’ils puissent  se former et être accompagnés ; et, plus anecdotique, permettre le don de congés entre collègues.

Compensation : toujours rien

Pour plus de détails, il faudra attendre. Mais un sujet brille par son absence sur la feuille de route de Sophie Cluzel : la compensation du handicap. Et notamment les insuffisances de la prestation de compensation du handicap. Pas une surprise car le programme d’Emmanuel Macron, analysé par Faire-face.fr, était déjà muet sur le sujet. Ceci explique sans doute cela.

Publié dans Actualité, Le réseau handicap CFE-CGC | Laisser un commentaire

Martine KERYER intervient au conseil de la région Hauts de France du Syndicat National de la Banque et du Crédit (SNB) !

WP_20170609_11_15_18_Pro WP_20170609_11_15_00_Pro

Vendredi 9 juin 2017

Martine Keryer, Secrétaire Nationale Santé au Travail et Handicap CFE CGC est intervenue à Arras le 9 juin 2017 au conseil de Région Hauts de France du Syndicat National de la Banque et du Crédit CFE CGC (SNB) pour présenter le secteur santé au travail, ses actions, son réseau et proposer les différentes formations Handicap dispensées dans le cadre de la convention CFE CGC – Agefiph.

Sous l’impulsion de Philippe Dugautier Référent Handicap CFE CGC Hauts de France, l’assemblée nombreuse a pu débattre et aborder les sujets du handicap dans le monde du travail.

L’occasion également de monter en compétence sur le handicap psychique lors de la formation donnée par Martine KERYER, médecin du travail.

Les participants ont partagé une animation par le biais de la Carte à gratter sur le handicap psychique et ont découvert le nouveau jeu Quizz Handicap.

La formation sur le handicap psychique auprès des élus Chsct, DP de la banque et des sociétés financières en présence de Laurent Wartelle président SNB de la région Hauts de France a donné lieu à de nombreux échanges et témoignages produits par l’assemblée sur les situations de souffrance au travail dans les banques et sociétés financières.

 

Ensemble changeons notre regard sur le handicap !

 

 

 WP_20170609_11_15_32_Pro

Publié dans Actualité, Le réseau handicap CFE-CGC | Laisser un commentaire

Séminaire HANDICAP AU TRAVAIL : CHANGEONS NOTRE REGARD !

18893053_323144511453458_7665714493394966427_nMercredi 7 juin 2017

Les  6 et 7 juin, à LE LUDE (72), l’Union Régionale Pays de Loire a organisé un séminaire sur le handicap avec les représentants des unions départementales et les référents handicap de la région.

 Ce séminaire lors de l’organisation des tables rondes le premier jour a mis les participants en situation de handicap.

 Première table ronde sur le maintien dans l’emploi en entreprise, mais prise de note et rédaction avec des lunettes nous rendant malvoyants.

 Deuxième table ronde sur le handicap psychique avec un rapport à rendre en un temps contraint tout en étant mis en état de stress par des perturbateurs extérieurs.

Troisième table ronde sur les troubles dys avec des consignes sur un texte dys et travail avec des gants.

 Bravo pour cette idée ! 

Le deuxième jour après la restitution des tables rondes, a eu lieu, en présence de Martine KERYER, un débat autour de l’insertion des personnes en situation de handicap dans la société (après un accident de la vie) ainsi qu’en entreprise, ainsi que la place des aidants familiaux.

 Nous avons abordé les thèmes du handicap physique et psychique.

 Participaient à ce débat des représentants handisport, deux représentants de cap emploi, un représentant de la Direcct et un chef d’entreprise d’une entreprise de nettoyage ayant un taux d’emploi des personnes en situation de handicap de 7%. 

En conclusion Bernard JONCOURT, Président de l’Union Régionale Pays de Loire a invité tous les participants au futur colloque qui se tiendra à Nantes le 16 novembre.

Félicitation à tout l’équipe de l’UR pour la réussite de ce séminaire !

 DBv2bVjWAAANym0

  DBv2S8IXgAALIk6

Publié dans Actualité, Le réseau handicap CFE-CGC | Laisser un commentaire

Le gouvernement fixe son cap : à fond l’inclusion ?

Mardi 6 juin 2017

Lu pour vous handicap.fr du 06 juin 2017

Capture

C’est l’une des premières déclarations publiques de Sophie Cluzel, secrétaire d’État en charge du handicap. Elle l’a réservée aux personnes avec un handicap mental à l’occasion du Congrès de l’Unapei le 2 juin 2017 à Nancy.

Priorités aux besoins individuels

Selon ses propres termes, la « boussole » de Sophie Cluzel, c’est « partir d’un besoin individuel pour construire une réponse collective », en s’appuyant sur l’expertise des personnes handicapées et en favorisant la concertation avec l’ensemble des acteurs. Son cap, c’est la pair-émulation et l’autodétermination ; elle dit pouvoir compter sur sa fille, Julia, jeune femme avec trisomie 21, pour le lui rappeler régulièrement. La secrétaire d’État affirme par ailleurs que toute son action sera « axée en vue de simplifier » la vie quotidienne des personnes handicapées et celle de leur famille. Lors de cette prise de parole centrée plus particulièrement sur le handicap mental, elle a détaillé les grandes lignes de son action à venir.

Projet de vie : faire tomber les murs

Au nom du gouvernement, Sophie Cluzel dit vouloir « faire tomber les murs », en accompagnant le projet personnalisé et surtout en lui permettant de se réaliser « en milieu ordinaire ». L’habitat, enjeu majeur de la citoyenneté, était d’ailleurs le thème choisi en 2017 par l’Unapei pour son congrès annuel : « Je vis, je choisis, j’habite ». Le 21 mai 2017, madame Cluzel rendait d’ailleurs visite aux résidents des Maisons partagées Simon de Cyrène à Rungis en compagnie du premier ministre, afin de porter à la connaissance de nombreux medias généralistes un exemple à suivre (article en lien ci-dessous).

École : vers le temps partagé ?

En matière de scolarité, c’est encore la souplesse qui est revendiquée, par exemple le temps partagé entre école ordinaire et IME (institut médico-éducatif) ou un accompagnement permettant l’accès à toutes les activités scolaires et culturelles. Pour cela, la ministre veut pouvoir s’appuyer sur les Sessad (service de soins et d’aide à domicile) qui « assurent l’interface indispensable entre tous ces environnements ». Son objectif ? Privilégier les dispositifs inclusifs, innovants, au cœur de la Cité. Elle réaffirme que le Président s’est engagé à « nettement améliorer l’accès à l’école et aux accompagnants ». Pour ce faire, une rencontre a été organisée avec Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Éducation nationale afin de « fluidifier les parcours scolaires » dès la prochaine rentrée. Sophie Cluzel a, par ailleurs, nommé, au sein de son cabinet, un conseiller dédié à l’éducation, la formation et la vie de famille.

Accès à l’emploi : liberté fondamentale

Madame Cluzel définit l’emploi comme une « liberté fondamentale ». Elle promet que l’effort massif qui sera fait en faveur de l’apprentissage doit bénéficier pleinement aux jeunes en situation de handicap mental. C’est l’un des leviers qui devra être actionné à l’heure où le chômage des personnes handicapées reste deux fois supérieur à la moyenne nationale. Elle promet la généralisation des attestations de compétence pour pouvoir permettre à tous les employeurs « d’embaucher la personne sur ses potentiels ».

Enfants sans solution : vers une désinstitutionalisation ?

Au nom de tous ces enfants exilés en Belgique ou laissés dans leur famille, Sophie Cluzel promet d’« attaquer le problème à la source » même si elle consent ne pas avoir de « baguette magique ». Face à ce constat, elle explique vouloir « accompagner autant que possible le déploiement d’une réponse accompagnée pour tous ». Et brandit ce mot qui, selon elle, fait peur à beaucoup, la « désinstitutionalisation ». In fine, permettre aux personnes de « sortir des établissements en sécurisant leur parcours avec des accompagnants motivés ». Pour cela, le gouvernement affirme avoir des leviers, et notamment la réforme de la tarification des établissements médico-sociaux.

Entendre tout le monde

Elle n’oublie pas les familles et assure que, « pour lutter contre l’usure et l’isolement social des aidants », de nouveaux droits et moments de répit sont nécessaires. En conclusion, la secrétaire d’État regrette que, d’une manière générale, des dispositifs en cours soient « expérimentaux » depuis plus de dix ans. Elle réaffirme une « méthode de travail très claire », la concertation et la co-construction, pour « permettre à tout le monde d’être entendu ». Un engagement au-delà de la seule sphère du handicap puisque, selon elle, « l’évolution de la société ne peut se faire sans que le grand public ne prenne conscience de l’existence des personnes handicapées ».

Publié dans Actualité | Laisser un commentaire