Engagement national – cap vers l’entreprise inclusive !

IMG_20180712_145329Jeudi 12 Juillet 2018

La CFE CGC était représentée par Christophe ROTH, Délégué National Santé au Travail et Handicap  à la signature de l’engagement national «  cap vers l’entreprise inclusive 2018/2022 » qui s’est tenue à 14h30 ce jour , salle des Accords, Ministère du Travail 127 rue de Grenelle à  PARIS.

Le gouvernement s’engage pour l’insertion professionnelle des travailleurs handicapés.

La ministre du Travail Muriel Pénicaud et la secrétaire d’Etat Sophie CLUZEL   en charge des personnes handicapées Sophie Cluzel, ont signé une convention ce jeudi 12 juillet avec les entreprises adaptées aux travailleurs handicapés, qui accueillent au moins 80% de personnes handicapées.

Cet « engagement national – cap vers l’entreprise inclusive » vise à doubler le nombre de créations d’emplois par le secteur adapté, passant de 40.000 aujourd’hui à 80.000 en 2022.

Pour parvenir à cet objectif, le gouvernement va mettre en place notamment deux expérimentations. D’abord la mise en place d’un nouveau CDD dit « tremplin », d’une durée de 24 mois maximum pour permettre aux personnes handicapées d’acquérir une expérience professionnelle les conduisant vers l’emploi durable ; et ensuite la création d’entreprises de travail temporaires (d’intérim) spécialisées dans les personnes handicapées, pour favoriser leur insertion.

Dans le même temps, les aides publiques au secteur seront augmentées dès l’an prochain, jusqu’à 500 millions d’euros par an à l’horizon 2022, contre 380 aujourd’hui. En France, le taux de chômage des personnes en situation de handicap est deux fois plus élevé que la moyenne nationale, 19% contre 10%.

Pour la CFE CGC, nous restons engagée au quotidien pour la défense des salariés et des agents de la Fonction Publique et nous mettons au cœur de notre action l’humain. Ces annonces vont dans le sens de l’inclusion pour tous et partout. Nous saluons cette volonté et encourageons la réussite !

Ensemble changeons notre regard sur le handicap !

Publié dans Actualité, Le réseau handicap CFE-CGC | Laisser un commentaire

Permanence du réseau handicap CFE CGC 30 Juillet 2018 au 26 août 2018

13339677_1218877881478603_6317470585102726157_n

Permanence du 30 Juillet 2018 au 26 août 2018

 En période de congés annuels, le secteur santé au travail et handicap reste disponible pour répondre aux questions individuelles sur les droits des salariés ou collectives sur les projets de négociations.

Du 30 juillet 2018 au 5 août 2018, vous pouvez contacter un membre du réseau handicap CFE CGC.

 Monsieur Philippe BOULLAND

philippeboulland@orange.fr

Tél : 06 79 38 24 43

 

Du 6 août au 12 août 2018 inclus, vous pouvez contacter un membre du réseau handicap CFE CGC.

 

Madame Catherine CABOCHE

caboche.catherine@sfr.fr

Tél :06 11 44 01 48

 

Du 13 août au 19 août 2018 inclus, vous pouvez contacter un membre du réseau handicap CFE CGC.

 

Monsieur Hugues THIBAULT

hugues.thibault@cfecgcfp.org

  Tél :06 17 08 55 40

 

Du 20 août au 26 août 2018 inclus, vous pouvez contacter un membre du réseau handicap CFE CGC.

Madame Véronique VOIGT

voigtveronique@gmail.com

Tél : 06 03 22 86 42

 

Aussi, nous vous informons que les deux élus du Secteur Santé au Travail et Handicap restent en appui du réseau.

 

Martine Keryer, Secrétaire nationale Santé au Travail et Handicap

Martine.keryer@cfecgc.fr

Tél : 06 61 80 96 25

Et

Christophe ROTH, Délégué National Santé au Travail et Handicap

Christophe.roth@cfecgc.fr

Tél : 06 58 01 90 16

 Ci joint le lien : Permanence du 30 juillet 2018 au 26 août 2018 final pdf

 

Publié dans Actualité, Formation, Le réseau handicap CFE-CGC | Laisser un commentaire

Agnès PITEL, référente handicap de la Fédération Energies CFE CGC en action sur le terrain !

Capture

 Mercredi 27 juin 2018

Agnès Pitel, référente handicap de la Fédération Energies CFE CGC était sur le parvis de la Défense et a pu participer à une animation sur l’aide aux aidants le 26 juin 2018 ! 

L’animation consistait en une sorte de roulotte avec un petit jardin fleuri et des professionnelles de l’aide.

Agnès a pu indiquer que la CFE CGC était résolument engagée sur le sujet des aidants familiaux.

En effet, Christophe ROTH, délégué National a lancé les travaux le 1er décembre 2017 sur la rédaction d’un guide des aidants familiaux qui sera édité prochainement !

 Bravo à Agnès pour son implication à nos côtés !

Au cœur de notre action commune : la défense de l’humain !

 

Publié dans Actualité | Laisser un commentaire

Video suite à la première partie de la concertation Handicap lancée par le gouvernement

CaptureVendredi 22 Juin 2018

Retrouvez la vidéo suite à la première partie de la concertation.

Vous pouvez vous rendre sur la chaine Youtube CFE CGC. Vous avez l’option sous titrage.

 

https://youtu.be/bA1RA23Beb8

 

Publié dans Actualité | Laisser un commentaire

Dominique GILLOT remet son rapport sur les aidants familiaux et la sécurisation des parcours professionnels des personnes handicapées.

Jeudi 21 Juin 2018

Le 24 octobre 2018 dernier, 3 ministres (Murielle PENICAUD, Agnès BUZYN, et Sophie CLUZEL) avaient confié à Dominique Gillot, Présidente du CNCPH (qui a été ministre et sénatrice) une mission pour trouver des solutions permettant de faciliter l’embauche et le maintien en emploi des personnes en situation de handicap.

Dominique Gillot a rendu son rapport le 19 juin avec un ensemble de propositions déclinées dans deux tomes :

 

Publié dans Actualité | Laisser un commentaire

Le SNI2A CFE-CGC acteur incontournable sur les sujets santé au travail et Handicap !

IMG_20180620_121636

Mercredi 20 Juin 2018

Le SNI2A CFE-CGC acteur incontournable sur les sujets santé au travail et Handicap Mobilisée 365 jours par an face à toutes les formes de handicap, le SNI2A CFE-CGC présidée par Valérie Gayte Coudougnès et Michel Coudougnes-Gayte et leurs équipes est résolument engagée et force de proposition dans les entreprises nestlé, william saurin, barilla, nestlé, danone, volvic, évian, coca et tant d’autres entreprises. Les sujets santé au travail et handicap du syndicat Syndicat National des Industrie Agro-Alimentaires CFE CGC, sont des sujets pris en compte par ce syndicat qui défend l’humain dans le monde du travail.

Ainsi, pendant deux jours, le secteur santé au travail et Handicap de la CFE CGC a pu organiser des formations sur le sujet de la prise en compte du handicap psychique, le role de l’AGEFIPH, du FIPHFP, la loi du 11 février 2005 et autres points qui permet d’aider nos collègues qui peuvent être amener à gérer des situations de handicap dans le monde du travail.

Christophe Roth, délégué national Santé au travail et Handicap a souhaité rappelé son engagement permanent au plus près des militants et adhérents afin de les aider, les épauler dans leur rôle sur les sujets santé au travail et handicap et après avoir animé une formation ce jour, l’occasion lui a été offerte pour rappeler que la CFE CGC est un acteur majeur dans la politique handicap et qu’au moment où se déroule la concertation handicap lancé par le gouvernement, la CFE CGC prend toute sa place sur ces sujets par des propositions et une écoute !

La CFE CGC a deux priorités : la sécurisation des parcours professionnels et la prise en compte du handicap psychique. La CFE-CGC poursuit, sans relâche, son combat quotidien pour conseiller, assister et représenter les travailleurs handicapés et les salariés dont un proche est handicapé.

Nous sommes plus que jamais mobilisés pour faire face à toutes les évolutions sociétales et au développement de nouvelles formes de handicap, en particulier le handicap psychique. La dernière convention signée en novembre 2016 avec l’AGEFIPH nous engage à une prise en compte de cette pathologie, qui reste méconnue.

Le handicap psychique est pourtant la première cause d’arrêt de travail selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS) pour qui, d’ici 2020, la pathologie deviendra la première cause de handicap dans le monde.

Merci au SNI2A pour son implication au quotidien sur les sujets santé au travail et Handicap.

Publié dans Actualité, Formation | Laisser un commentaire

Annonces du Gouvernement sur la politique handicap : un saucissonnage et un éparpillement de mesures ponctuelles qui ne vont pas toutes dans le bon sens, en lieu et place d’un projet ambitieux pour une société plus inclusive !

banniere_site_cfecgcfp

 Mercredi 6 juin 2018

La Fédération des Services Publics CFE CGC s’est résolument engagée dans la concertation handicap lancée par le Gouvernement le 15 Février 2018 et a formulé de nombreuses propositions pour les trois versants de la fonction publique :

- Maintien et sécurisation du FIPHFP,

- Proposition d’un « plan Marshall » pour une réelle prise en compte du handicap, notamment en termes de maintien dans l’emploi, de compensation et d’aménagement des postes de travail,

- Augmentation du pourcentage d’emploi de personnes en situation de handicap de 6 à 9 %,

- Négociation avec les partenaires sociaux de conventions handicap dans la fonction publique,

- Mise en place de référents handicap au niveau des plateformes régionales RH, avec un maillage dans les services d’emploi et une coordination nationale, pour un véritable travail en réseau,

- Prise en compte du handicap psychique, avec de véritables moyens pour mettre en place le « job coaching » et le tutorat,

- Reconnaissance du syndrome d’épuisement professionnel comme maladie professionnelle,

- Mise en place de mesures d’accompagnement pour les aidants familiaux et les proches aidants, notamment en termes de prise en compte de ce statut au titre de la retraite,

- Contribution de l’ensemble des employeurs publics au financement du FIPHFP, suppression des dérogations et exonérations actuelles,

- Redéfinition des bénéficiaires de l’obligation d’emploi dans la fonction publique.

 

La Fédération des Services Publiques CFE CGC salue des premières mesures particulièrement attendues, à savoir la priorité donnée au travail en milieu ordinaire et la fin de l’exonération du ministère de l’Education nationale de sa contribution au FIPHFP à compter de 2020.

Elle reste toutefois en attente de signes forts et d’une politique ambitieuse du handicap dans la fonction publique.

Elle regrette que le Gouvernement ait fait le choix de « saucissonner » et d’éparpiller les mesures relatives à la politique du handicap dans plusieurs vecteurs législatifs, au lieu de déposer un projet de loi regroupant l’ensemble des mesures prises. Elle déplore certaines mesures qui ne vont pas dans le bon sens, s’agissant, par exemple, des obligations en matière de logements adaptés et accessibles aux personnes en situation de handicap.

La Fédération des Services Publics CFE CGC, fortement investie dans cette concertation, dénonce le recul du Gouvernement et l’absence de prise en compte de certaines de ses propositions.

Elle restera force de proposition pour défendre les collègues en situation de handicap dans la fonction publique et dans une société qui se doivent d’être inclusives, dans l’esprit de la loi du 11 février 2005 pour l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées !

Et maintenant quel impact sur l’avenir du FIPHFP ?

 

 

Contact presse :

Nathalie MAKARSKI

06.07.12.06.88

presidente@cfecgcfp.org

 15-17 rue Beccaria – 75012 PARIS

01.44.70.65.90 e-mail :

fonctions.publiques@cfecgcfp.org

http://cfecgcfp.org/

Publié dans Actualité | Laisser un commentaire

Concertation handicap, après le partage, la déception !

13339677_1218877881478603_6317470585102726157_n

 Mercredi 6 Juin 2018

La CFE-CGC partageait le constat du gouvernement. Il y a urgence à se mobiliser tous pour l’emploi des personnes en situation de handicap.

Les chiffres sont accablants : 2,7 millions de personnes en situation de handicap et en âge de travailler. Le taux de chômage des travailleurs handicapés est de 19%, contre 10% pour les travailleurs valides.

Le gouvernement a annoncé en février 2018 une politique ambitieuse pour l’emploi des travailleurs handicapés.

La 1ere partie de la concertation s’est terminé mardi 5 juin.

Nous à la CFE-CGC, fortement impliqué sur l’emploi des travailleurs handicapés nous y avons cru et attendions une augmentation du taux d’emploi des travailleurs handicapés (nous avions proposé un taux de 9%).

 

Nous attendions une contribution financière de toutes les entreprises à partir de 1 salarié.

Nous attendions un alignement des mesures concernant le secteur privé et public.

Nous attendions des avancées importantes pour l’inclusion et le maintien dans l’emploi des travailleurs en situation de handicap.

Les premières annonces de Madame la secrétaire d’état aux personnes en situation de handicap allaient dans ce sens-là !

Les arbitrages gouvernementaux, et notamment ceux de Bercy en ont décidé autrement :

Le taux des travailleurs handicapés restera à 6% (révisable tous les 5 ans).

 

Seules les entreprises de plus de 20 salariés verseront une contribution.

 

Une occasion législative perdue, dans la précipitation ! 

 

La CFE CGC ne peut que le regretter au moment où le handicap psychique représente la 1ere cause d’invalidité et de sortie du monde du travail !

 

Contact Presse et Institutions : Pierre JAN :  01 55 30 12 92 – 06 32 05 69 02 – pierre.jan@cfecgc.fr

 

 

 

 

Publié dans Actualité | Laisser un commentaire

ELAN EN ARRIERE !

34484300_2077448585601823_5187881526435512320_nMardi 6 juin 2018

ELAN EN ARRIERE !
L’Assemblée nationale a examiné ce vendredi 1er juin le projet de loi « Elan » sur le logement.

Une mesure adoptée prévoit la diminution du quota de nouveaux logements accessibles aux handicapés de 100% à 10%. Nous condamnons au même titre que le défenseur des droits cette mesure qui est une grave régression sociale.

Contraire à la loi du 11 février 2005.
Cette décision des députés à l’assemblée nationale va à l’encontre de la parole du Président de la République qui avait indiqué que le handicap serait la priorité de son quinquennat pour une société inclusive !

Nous souhaitons  que le sénat complète d’amendement ce texte sur l’accessibilité pour tous et partout.

Pour le moment , un article de la loi ELAN passe à 10% le nombre de logements neufs accessibles aux personnes à mobilité réduite. Mais les logements devront désormais être « évolutifs », une notion qui sera « précisée par décret », a déclaré Sophie Cluzel, secrétaire d’état en charge du handicap.

A suivre …

Publié dans Actualité | Laisser un commentaire

Handicap et emploi | les 5 mesures-clés

4

Mardi 5 juin 2018

 

Sources :

http://travail-emploi.gouv.fr/actualites/l-actualite-du-ministere/article/handicap-et-emploi-les-5-mesures-cles

En France, 500 000 personnes handicapées sont inscrites à Pôle emploi. Leur taux de chômage est deux fois supérieur à la moyenne nationale. L’obligation d’emploi des travailleurs handicapés stagne depuis des années dans les entreprises. Enfin, les jeunes personnes en situation de handicap ne représentent qu’1% des apprentis. Le Gouvernement veut agir pour développer les compétences et l’accès à l’emploi des personnes handicapées.

1. Simplifier les démarches des entreprises

Aujourd’hui, pour la déclaration d’emploi de travailleurs handicapés, les entreprises doivent renseigner 5 formulaires et une centaine de rubriques et calculer leur obligation d’emploi et leur contribution.
A compter du 1er janvier 2020, un employeur verra ses démarches simplifiées. Le calcul de l’obligation d’emploi sera automatisé (via la déclaration sociale nominative). Il n’y aura plus qu’un interlocuteur unique pour le recouvrement de la contribution : l’Urssaf ou les caisses de mutualité sociale agricole.

2. Mieux accompagner les entreprises dans le recrutement et l’emploi de travailleurs handicapés

  • pour l’insertion et le maintien dans l’emploi : un réseau par département Cap emploi – SAMETH depuis le 1er janvier ;
  • sur le volet service public de l’emploi : Pôle emploi et des missions locales fédérant l’ensemble des acteurs de l’insertion professionnelle et du maintien dans l’emploi des travailleurs handicapés ;
  • l’emploi accompagné généralisé associant l’offre médico-sociale et l’aide à la recherche d’emploi. L’emploi accompagné L’objectif est un accompagnement global des travailleurs handicapés pour l’accès et le maintien dans l’emploi par un accompagnement médico-social et un soutien à l’insertion professionnelle des personnes. Pour les employeurs, cela se traduit par un appui spécifique. Depuis le 1er janvier 2018, des opérateurs ont été sélectionnés par les agences régionales de santé via des appels à projets.

    3. La mobilisation des entreprises

    Les accords collectifs handicap, dits « agréés », auront une durée de 3 ans et ne pourront être renouvelés qu’une fois. Les entreprises seront ainsi incitées à atteindre le taux de 6% au terme de ces 6 années.
    Pour inciter les employeurs à intégrer des handicapés dans leur collectif de travail, et casser les stéréotypes en vue d’un emploi durable, tous les handicapés travaillant dans une entreprise seront pris en compte pour l’atteinte des 6% quel que soit leur statut : stagiaire, personnes en périodes de mise en situation professionnelle, intérimaire, titulaire de contrats aidés, alternants.

    Et aussi

  • « mesurer pour progresser » : à compter du 1er janvier 2020, toutes les entreprises déclareront leur effort en faveur de l’emploi de travailleurs handicapés : cette obligation déclarative permettra de rendre visible l’effort des TPE et de renforcer la mobilisation collective ;
  • « débattre et agir » : tous les cinq ans, un grand débat parlementaire appréciera l’impact de la politique en faveur de l’emploi des personnes handicapées (notamment le taux de l’obligation d’emploi) ;
  • « faire confiance au dialogue social comme effet-levier pour l’embauche de personnes handicapées »

    4. L’accès à l’apprentissage développé

    Seuls 1,2% des apprentis sont des travailleurs handicapés alors que cette voie constitue un outil privilégié d’insertion professionnelle. Les référents handicap seront généralisés dans les CFA.
    Chaque CFA percevra une aide supplémentaire pour chaque apprenti en situation de handicap. Les enseignements et les postes de travail seront ainsi adaptés.

    5. Le plan d’investissement dans les compétences (PIC) pour se former et sécuriser l’accès à l’emploi

    Près des deux tiers des demandeurs d’emploi handicapés ont un niveau de formation inférieur ou égal au CAP/BEP et les trois quarts n’ont pas le bac.
    L’appel à projets « 100% inclusion » du Plan d’investissement dans les compétences bénéficiera aux jeunes handicapés dans les territoires prioritaires de la politique de la ville ou des zones rurales à revitaliser.
    Une première phase de concertation
    La présentation du volet handicap du Projet de loi « pour la liberté de choisir son avenir professionnel » a eu lieu en conclusion de la première phase de la concertation destinée à réformer la politique de l’emploi en faveur des personnes handicapées, en présence des partenaires sociaux du secteur privé et des associations.

     

Publié dans Actualité | Laisser un commentaire