Annonces du Gouvernement sur la politique handicap : un saucissonnage et un éparpillement de mesures ponctuelles qui ne vont pas toutes dans le bon sens, en lieu et place d’un projet ambitieux pour une société plus inclusive !

banniere_site_cfecgcfp

 Mercredi 6 juin 2018

La Fédération des Services Publics CFE CGC s’est résolument engagée dans la concertation handicap lancée par le Gouvernement le 15 Février 2018 et a formulé de nombreuses propositions pour les trois versants de la fonction publique :

- Maintien et sécurisation du FIPHFP,

- Proposition d’un « plan Marshall » pour une réelle prise en compte du handicap, notamment en termes de maintien dans l’emploi, de compensation et d’aménagement des postes de travail,

- Augmentation du pourcentage d’emploi de personnes en situation de handicap de 6 à 9 %,

- Négociation avec les partenaires sociaux de conventions handicap dans la fonction publique,

- Mise en place de référents handicap au niveau des plateformes régionales RH, avec un maillage dans les services d’emploi et une coordination nationale, pour un véritable travail en réseau,

- Prise en compte du handicap psychique, avec de véritables moyens pour mettre en place le « job coaching » et le tutorat,

- Reconnaissance du syndrome d’épuisement professionnel comme maladie professionnelle,

- Mise en place de mesures d’accompagnement pour les aidants familiaux et les proches aidants, notamment en termes de prise en compte de ce statut au titre de la retraite,

- Contribution de l’ensemble des employeurs publics au financement du FIPHFP, suppression des dérogations et exonérations actuelles,

- Redéfinition des bénéficiaires de l’obligation d’emploi dans la fonction publique.

 

La Fédération des Services Publiques CFE CGC salue des premières mesures particulièrement attendues, à savoir la priorité donnée au travail en milieu ordinaire et la fin de l’exonération du ministère de l’Education nationale de sa contribution au FIPHFP à compter de 2020.

Elle reste toutefois en attente de signes forts et d’une politique ambitieuse du handicap dans la fonction publique.

Elle regrette que le Gouvernement ait fait le choix de « saucissonner » et d’éparpiller les mesures relatives à la politique du handicap dans plusieurs vecteurs législatifs, au lieu de déposer un projet de loi regroupant l’ensemble des mesures prises. Elle déplore certaines mesures qui ne vont pas dans le bon sens, s’agissant, par exemple, des obligations en matière de logements adaptés et accessibles aux personnes en situation de handicap.

La Fédération des Services Publics CFE CGC, fortement investie dans cette concertation, dénonce le recul du Gouvernement et l’absence de prise en compte de certaines de ses propositions.

Elle restera force de proposition pour défendre les collègues en situation de handicap dans la fonction publique et dans une société qui se doivent d’être inclusives, dans l’esprit de la loi du 11 février 2005 pour l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées !

Et maintenant quel impact sur l’avenir du FIPHFP ?

 

 

Contact presse :

Nathalie MAKARSKI

06.07.12.06.88

presidente@cfecgcfp.org

 15-17 rue Beccaria – 75012 PARIS

01.44.70.65.90 e-mail :

fonctions.publiques@cfecgcfp.org

http://cfecgcfp.org/

À propos de Christophe ROTH

Délégué National Santé au Travail et Handicap Confédération CFE CGC
Ce contenu a été publié dans Actualité. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>