La fédération des Services Publics CFE CGC vent debout contre la baisse de 25% du budget du FIPHFP en 2018

Jeudi 9 novembre 2017

Déclaration Liminaire Comité National FIPHFP

Le Jeudi 9 NOVEMBRE 2017 à Paris.

 

Déclaration Liminaire FIPHFP

 

Le Jeudi 9 NOVEMBRE 2017 à Paris.

 

Monsieur le Président du FIPHFP,

 

Monsieur le Directeur du FIPHFP,

 

Mesdames et Messieurs les Administrateurs des Associations, des employeurs, des organisations syndicales,

 

Mesdames et Messieurs les tutelles de l’état,

 

Monsieur le Contrôleur budgétaire,

 

Mesdames et Messieurs

 

Comme vous le savez l’actualité dans les Services Publics et les trois versants de la fonction publique est un rythme soutenu avec les discussions sur des nombreux et importants sujets sur lesquelles les Services Publics CFE CGC sont engagés et notamment :

 

  • Le rétablissement de la journée de carence et la suppression de 120.000 postes de fonctionnaires durant le quinquennat, mesures qui figuraient dans le programme d’Emmanuel Macron ;
  •  L‘application aux agents publics de la hausse de la CSG et de baisse des cotisations sociales ;
  • Le calendrier d’application des mesures du protocole « PPCR
  •  Une décorrélation de la valeur du point d’indice entre les versants, évoquant ainsi pour les responsables territoriaux le spectre d’une « fonction publique à plusieurs vitesses ».  
  • Des « Etats généraux du service public », qui vise à dessiner le visage et les contours des services publics d’aujourd’hui et de demain ;
  • La question des missions des services publics et de leur numérisation ; la répartition des suppressions de postes prévues sur le quinquennatEt un agenda social : élections, égalité professionnelle, santé au travail… et bien d’autres sujets que vous connaissez tel que le dialogue social, le rôle des instances, les modalités du dialogue social, l’accompagnement professionnel, le développement des compétences et la formation.

    Parmi les sujets qui nous préoccupent il y a au cœur de notre agenda social le recrutement et le maintien dans l’emploi des personnes handicapées, l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes, ou encore la prévention de l’absentéisme qui figurent au  menu , mais aussi les conditions de travail et la santé au travail, la médecine de prévention, l’inaptitude de certains agents, les dispositifs de reconversion, le déroulement des instances médicales, le «contrepoint » du rétablissement du jour de carence, qui se concrétisera dans la loi de finances pour 2018, l’hypothèse d’une participation de l’employeur à une protection complémentaire des agents, notamment les moins rémunérés, est évoquée.

    Vous l’avez compris, aujourd’hui au regard du contexte, nous souhaitons apporter une attention plus que particulière sur le maintien dans l’emploi et le recrutement des personnes en situation de handicap.

    C’est pourquoi, La Fédération des Services Publics CFE CGC rappelle dans cette noble instance qu’elle est CONVAINCUE que la présence d’un collègue en situation de handicap valorise un service et l’équipe dans laquelle il travaille. Nous souhaitons indiquer que les personnes handicapées ont toute leur place dans les trois versants de Fonction Publique, que ce soit par le maintien dans l’emploi, la formation, ou le recrutement.

 

Les Services Publics CFE CGC EXIGENT de L’Etat, qu’il veille avec fermeté et détermination au respect du 6% légal d’intégration tant dans la fonction publique hospitalière que territoriale, dans les divers organismes de droit public, et bien sûr, dans ses propres institutions encore en deçà de la loi.

 

Nous souhaitons aussi une loi plus juste pour tous les ministères et rappelons ici dans cette instance qu’il est urgent que les ministères de l’Education Nationale, de l’Agriculture mais aussi la mairie de Paris contribue au FIPHFP comme tous les autres employeurs.

 

La CFE CGC défend une politique du handicap juste et équitable pour toujours compenser le handicap et favoriser le maintien dans l’emploi.

 

 

 

Les Services Publics CFE CGC EXIGENT le respect des instances existantes dans leur fonctionnement et leurs missions.

 

Il n’est pas acceptable par exemple que la presse soit avisée avant son comité national de certaines annonces qui posent problème car non débattues en comité nationale et non validée par la seule instance qui vaut droit par le vote.

 

 

 

Les Services Publics CFE CGC REVENDIQUENT une transparence totale de la politique handicap au FIPHFP, et n’accepte nullement la mise en place d’une journée de solidarité pour compenser le handicap.

 

Les Services Publics CFE CGC refusent et contestent le concept d’un financement par taxation de l’agent en lieu et place du concept de contribution/compensation pour le maintien dans l’emploi.

 

 

 

Les Services Publics EXIGENT l’application de la loi de 2005 pour l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées.

 

Tout fonctionnaire en situation de handicap, quelles qu’en soient l’origine et la nature, doit pouvoir trouver auprès de l’employeur public, une compensation de conditions de travail, voire de rémunération, qui plus est s’il exerce ou a exercé dans les corps qualifiés « actifs ».

 

Celui-ci doit pouvoir poursuivre une carrière non discriminante en matière de revenus, de notation, d’avancement, de déroulement de carrière ou de mutation, au même titre que tout agent non handicapé.

 

 

 

Les Services Publics CFE-CGC restent déterminés pour défendre tous les agents en situation de handicap, que ce soit des catégories A+ A, B, C, des corps actifs, administratifs, techniques ou scientifiques et quel que soit le ministère de tutelle ou l’administration d’appartenance.

 

Mesdames et Messieurs, vous l’avez compris la CFE CGC dénoncent clairement la politique d’austérité présentée au FIPHFP qui va à l’encontre du maintien dans l’emploi des personnes en situation de handicap, qui ouvre la porte aux inaptitudes et à la retraite imputable ou pas au service.

 

Aussi et pour terminer notre propos liminaire, nous allons revenir sur la circulaire de Monsieur le Premier Ministre, en date du 23 octobre 2017, Monsieur Edouard Philippe a donné un signe très fort pour mobiliser l’ensemble des ministres sur le sujet du handicap et à demande de désigner un haut fonctionnaire pour le 10 novembre qui sera en charge du handicap et de l’inclusion. Preuve en est que le handicap mobilise au plus haut niveau le gouvernement, l’Etat, ses ministères et serviteurs mais également ses agents qui vivent le handicap.

 

Nous espérons solennellement qu’une prise de conscience collective des enjeux soit réelle dans cette instance du FIPHFP, avec une présidence qui parle au nom de la démocratie de ce comité national, avec une vraie concertation, sans isolement et dans le consensus.

 

Nous restons vigilent, attentif et avec une seule de route à la CFE CGC : défendre l’Humain dans le monde du travail, le maintien dans l’emploi, le recrutement, et l’esprit de la loi du 11 février 2005 pour une société inclusive qui met au cœur de notre action le potentiel de chacun et ses différences pour être citoyen et serviteur de l’Etat.

 

 En clair, nous donnons du sens et des perspectives pour toujours apporter des solutions aux agents en situation de handicap afin qu’ils ne subissent pas possible la triple peine : le handicap, le manque de compensation du handicap, et l’exclusion du travail par l’inaptitude avec des revenus sous le seuil de pauvreté. Pour nous à la CFE CGC : c’est NON ! et c’est Ensemble que nous pouvons agir pour être Handicapables, Handi Accueillants, et Handi Innovants !   
Nous souhaitons que cette déclaration liminaire soit annexée au procès-verbal du comité national.

 

 

 

 

 

                                                                

 

À propos de Christophe ROTH

Délégué National Santé au Travail et Handicap Confédération CFE CGC
Ce contenu a été publié dans Actualité, Le réseau handicap CFE-CGC. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>