Le réseau handicap CFE CGC à TOURS !

 

BANDEAU HANDI

Jeudi 25 OCTOBRE 2018

Intervention de Monsieur David DELFOLIE, Sociologue, chercheur rattaché à l’IDHES-CNRS et associé à l’IRASEC, Co-directeur de l’Institut Pondok Perancis (Kuala Lumpur), Chargé d’enseignement à Sciences Po Lille.

1

Le thème : Anticiper le sens d’une transformation inéluctable. De la formation initiale au monde professionnel, quand une meilleure inclusion du handicap cognitif et psychique devient un levier d’innovation au bénéfice de tous : démarche, questionnements et modalités pratiques.   

Monsieur DELFOLIE nous a présenté ses travaux et guide d’accompagnement et de pédagogie innovante, dédié à un meilleur accueil des étudiants en situation de handicap cognitif ou psychique dans l’enseignement supérieur, s’adresse aux équipes pédagogiques de manière élargie :

 • enseignants, indépendamment de leur statut ;

• personnels de scolarité ;

• personnels des missions handicap ;

• personnels de direction des établissements.

 

Ce guide vise l’objectif de fournir des éléments clés nécessaires à la formulation de réponses pédagogiques face à des situations complexes de handicap ou d’étudiants en grande fragilité dont les difficultés constituent un obstacle majeur à la poursuite de leurs études.

 La relative « invisibilité » sociale qui caractérise les handicaps cognitifs et psychiques complique en particulier leur bonne prise en charge dans le système éducatif.

Au-delà de la question de l’invisibilité qui rend parfois difficile l’identification des problèmes et donc les réponses pédagogiques à leur apporter, d’autres aspects ont été pris en compte pour déterminer les préconisations proposées dans ce guide :

 • la variété des situations, y compris pour un même trouble ;

• la nature des adaptations à mettre en place, notamment quand elles relèvent d’un véritable challenge pour des enseignants rarement formés à ces sujets ;

• les incidences des troubles cognitifs et psychiques, ou de certaines difficultés, sur les modalités de transmission et d’évaluation des savoirs qui font échec aux mesures standardisées de compensation ;

• les représentations négatives que suscitent les handicaps concernés, du fait d’une large méconnaissance et des idées fausses qui l’accompagnent.

Ensuite nous avons eu l’intervention de l’Ocirp qui a présenté OCIRPHANDICAP permettant à chaque salarié, en cas de décès, de protéger son enfant, sa sœur ou son frère en situation de handicap. Une garantie avec des options possibles. En complément de la rente versée, un accompagnement social est dédié. Un positionnement différenciant sur le marché

Un contrat versant une rente mensuelle à vie au(x) frère(s) et sœur(s) en cas de décès de l’assuré, en situation de handicap, quel que soit leur âge.

2

L’occasion de faire un point sur l’actualité handicap, la concertation avec le gouvernement, et un retour sur l’Agefiph, le FIPHFP, le CNCPH !

Pour terminer nos travaux l’ensemble des représentants des fédérations et des régions ont pu exprimer leurs projets et actions de terrain, dans une ambiance conviviale et en mettant au cœur de leur action l’humain !

 

 

À propos de Christophe ROTH

Délégué National Santé au Travail et Handicap Confédération CFE CGC
Ce contenu a été publié dans Actualité, Le réseau handicap CFE-CGC. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>