Rapport de la Cour des comptes sur l’AGEFIPH et le FPIHFP ou comment tuer son chien en prétendant qu’il a la rage !

logo services publics cfe cgc

Jeudi 11 janvier 2018

COMMUNIQUE DE PRESSE

 

11/01/2018 à 07h00

SERVICES PUBLICS CFE-CGC

15/17/ rue BECCARIA

75012 Paris

( 01 44 70 65 90

 

 

Rapport de la Cour des comptes sur l’AGEFIPH et le FPIHFP ou comment tuer son chien en prétendant qu’il a la rage

 

 

Dix pages et quatre recommandations énoncées par le Président de la Cour des comptes rendues publiques le 8 janvier 2018 à la suite d’un référé adressé au Premier ministre et à la Secrétaire d’État chargée des personnes handicapées.

 

Dix pages qui dénoncent des collectes de ressources mal maitrisées entravant l’objet social des deux fonds, selon les Sages !

 

Dix pages qui dénoncent le fait que certains employeurs du privé comme du public ne respectent pas leur obligation d’emploi ou sont tentés de les minorer !

 

Dix pages pour dire tout simplement : rien ne va plus, passons à autre chose et supprimons purement et simplement l’AGEFIPH et le FPIHFP, acteurs majeurs de l’insertion et du maintien dans l’emploi des personnes en situation de handicap !

Ce rapport, à charge et sans appel, occulte les difficultés financières rencontrées par l’AGEFIPH et par le FPIHFP, dont le budget a été ponctionné par l’Etat de 3 fois 29 millions d’euros ces dernières années.

Ce rapport ne fait pas état, non plus, de l’annonce faite par le gouvernement le 21 septembre 2017, d’une diminution du budget du FPIHFP, pour les 3 prochaines années, à hauteur de 120 millions d’euros par an.

La Fédération des services publics CFE CGC avait déjà, par courrier en date du 9 octobre 2017, resté sans réponse, interpellé le Premier Ministre sur ces dysfonctionnements.

Aujourd’hui, la CFE CGC, qui défend au quotidien les personnes en situation de handicap dans le public et le privé, soutient les actions du FIPHFP et de l’Agefiph et refuse toute fusion, absorption ou disparition de ces fonds.

 

La CFE CGC revendique un vrai plan Marshall de la politique handicap dans le monde du travail, en respectant les branches du privé et du public et en impulsant une réelle dynamique sous le socle de la loi du 11 février 2005.

Force de proposition, La CFE CGC réclame l’ouverture, sans délai, d’une véritable concertation sur les conditions de fonctionnement de l’AGEFIPH et du FIPHFP sans opposer le privé et le public et sans léser une quelconque branche !

 

La CFE CGC rappelle que le nombre de demandeurs d’emplois en situation de handicap dépasse les 500 000, et qu’il convient de relever les défis d’une société plus inclusive.

La CFE-CGC reste force de proposition en défendant l’humain dans le monde du travail !

 

La CFE CGC rejette catégoriquement la suppression pure et simple de l’AGEFIPH et du FPIHFP.

 

Contact Presse :

 

Nathalie MAKARSKI

Présidente Services Publics

CFE CGC

TEL 06 07 12 06 88

MAIL presidente@cfecgcfp.org

À propos de Christophe ROTH

Délégué National Santé au Travail et Handicap Confédération CFE CGC
Ce contenu a été publié dans Actualité. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>