EMPLOI ET HANDICAP : LA CFE CGC AU RENDEZ VOUS LORS DE LA CONCERTATION GOUVERNEMENTALE HANDICAP !

IMG_20180221_145927Mercredi 21 février 2018

Aujourd’hui, 21 février 2018, la CFE CGC en bilatérale avec la Secrétaire d’Etat en charge des personnes en situation de handicap entre dans la concertation voulue par le gouvernement !

L’occasion de rappeler que la CFE CGC dit :

 Non à la fusion du FIPHFP et de l’Agefiph et reste farouchement déterminée à trouver des financements de compensation du handicap,

Stop aux inaptitudes en aménageant des périodes transitoires de formation et réinsertion prise en charge financièrement!

Aujourd’hui la CFE CGC estime que c’est une véritable opportunité d’être force de proposition, encore faut-il nous entendre, nous écouter et agir !

Donnons des véritables moyens aux IRP pour une politique de maintien dans l’emploi ambitieuse.

Relevons les défis d’une prise en compte du handicap pour les cadres, encadrants et agents des trois versants de la fonction publique, et relevons ensemble les défis d’une politique réellement inclusive pour tous !

Développons les négociations handicap en entreprise et dans le public en l’inscrivant dans le bloc des calendriers des négociations obligatoires ! 

Aujourd’hui, il est urgent de prendre en compte le handicap psychique dans le monde du travail, véritable broyeur silencieux qui provoque la mort sociale d’un trop grand nombre d’entre nous !

La CFE CGC sera reçue les 1er mars 2018 et le 5 mars 2018 pour deux nouvelles bilatérales !

 

Publié dans Actualité, Le réseau handicap CFE-CGC | Laisser un commentaire

Videos du colloque handicap psychique à Nantes !

Capture

Mardi 20 Février 2018

La CFE-CGC, engagée au quotidien sur le terrain pour la prise en compte du handicap psychique dans le monde du travail (job coaching et tutorat), sera force de proposition sur le sujet lors des concertations en cours avec Sophie Cluzel, secrétaire d’Etat en charge du handicap.

Découvrez la vidéo de notre dernier colloque sur le handicap psychique, le 16 novembre 2017 à Nantes.

Les dates de nos prochains colloques sur le handicap psychique et non-visible :

Publié dans Actualité, Le réseau handicap CFE-CGC | Laisser un commentaire

Franck LALOUE, référent handicap UD 91 : DEVENIR PARENT QUAND ON EST EN SITUATION DE HANDICAP !

Capture

Mardi 20 février 2018

Retrouvez l’intervention de Franck LALOUE, Référent handicap UD 91, membre du comité local Fiphfp région ile de France.

handicap genocentre evry colloque 24 01 2018

 

Publié dans Actualité, Le réseau handicap CFE-CGC | Laisser un commentaire

Concertation Handicap ! Les Services Publics CFE CGC aux avants postes !

concertation handicap-page-001Lundi 19 Février 2018

CONCERTATION HANDICAP

La fédération des services publics CFE CGC réaffirme son indéfectible attachement à la lutte pour l’égalité des chances et contre toutes les formes de discriminations.

Elle considère, à ce titre, que les agents en situation de handicap, sont des travailleurs à part entière, quels que soient leur corps, leur grade ou leur catégorie professionnelle.

Une concertation gouvernementale, visant à réformer la politique d’emploi des personnes handicapées et placée sous l’égide interministérielle du Handicap, de l’Economie et de la Fonction Publique vient d’être lancée.

La fédération des services publics CFE CGC était au rendez-vous !

Résolument engagée pour le renforcement des droits des agents handicapés, la fédération des services publics CFE CGC a naturellement fait valoir les revendications qu’elle porte en matière de handicap :

 Garantir un emploi durable avec politique de compensation et de maintien dans l’emploi pour tous les agents touchés par le handicap au cours de leur carrière

     Assurer des recrutements en plein accord avec les compétences des agents
Offrir des formations adaptées et des parcours professionnels qualifiants
Proposer des environnements de travail à la fois accessibles et conviviaux
Instaurer la reconnaissance du handicap psychique et de l’épuisement professionnel
Développer et simplifier les démarches de maintien dans l’emploi et de reclassement
Former les cadres et encadrants
Valoriser les parcours professionnels
Garantir une égalité des chances en matière de notation, mutation et avancement
Instaurer une professionnalisation des correspondants handicap
Impliquer les CHSCT dans la problématique handicap
Aider à la mobilité fonctionnelle et géographique dans le cadre de la recherche  d’emploi
Améliorer l’articulation des temps de vie et de travail
Agir pour que les agents, parents d’enfants handicapés, soient mieux épaulés

FÉDÉRATION DES SERVICES PUBLIQUES CFE CGC
TOUS ENGAGES —TOUS CONCERNES !

Force de proposition, farouchement engagée pour la défense des agents en situation de handicap, la fédération des services publics CFE CGC a enfin rappelé son attachement à la préservation du FIPHFP

Publié dans Actualité, Le réseau handicap CFE-CGC | Laisser un commentaire

LOI n° 2018-84 du 13 février 2018 créant un dispositif de don de jours de repos non pris au bénéfice des proches aidants de personnes en perte d’autonomie ou présentant un handicap !

B_2014_s21_Don_RTT

Lundi 19 Février 2018

LOI n° 2018-84 du 13 février 2018 créant un dispositif de don de jours de repos non pris au bénéfice des proches aidants de personnes en perte d’autonomie ou présentant un handicap !

NOR: MTRX1734903L

ELI: https://www.legifrance.gouv.fr/eli/loi/2018/2/13/MTRX1734903L/jo/texte
Alias: https://www.legifrance.gouv.fr/eli/loi/2018/2/13/2018-84/jo/texte

 

L’Assemblée nationale et le Sénat ont adopté,
Le Président de la République promulgue la loi dont la teneur suit :

Le paragraphe 1 de la sous-section 3 de la section 1 du chapitre II du titre IV du livre Ier de la troisième partie du code du travail est complété par un article L. 3142-25-1 ainsi rédigé :
« Art. L. 3142-25-1.-Un salarié peut, sur sa demande et en accord avec son employeur, renoncer anonymement et sans contrepartie à tout ou partie de ses jours de repos non pris, qu’ils aient été ou non affectés sur un compte épargne-temps, au bénéfice d’un autre salarié de l’entreprise qui vient en aide à une personne atteinte d’une perte d’autonomie d’une particulière gravité ou présentant un handicap lorsque cette personne est, pour cet autre salarié, l’une de celles mentionnées aux 1° à 9° de l’article L. 3142-16.
« Le congé annuel ne peut être cédé que pour sa durée excédant vingt-quatre jours ouvrables.
« Le salarié bénéficiant d’un ou de plusieurs jours cédés en application du premier alinéa du présent article bénéficie du maintien de sa rémunération pendant sa période d’absence. Cette période d’absence est assimilée à une période de travail effectif pour la détermination des droits que le salarié tient de son ancienneté. Le salarié conserve le bénéfice de tous les avantages qu’il avait acquis avant le début de sa période d’absence. »

Le Gouvernement remet au Parlement, dans un délai de douze mois à compter de la promulgation de la présente loi, un rapport relatif à la situation des aidants familiaux. Ce rapport étudie en particulier la possibilité de réviser l’imposition des sommes versées à titre de dédommagement, dans le cadre de la prestation de compensation, afin de soutenir et valoriser les proches aidants. Le rapport étudie également la possibilité de maintenir l’affiliation à l’assurance vieillesse pour les parents aidants d’un enfant handicapé de plus de vingt ans.

Un décret en Conseil d’Etat détermine les conditions d’application de l’article 1er aux agents publics civils et militaires.
La présente loi sera exécutée comme loi de l’Etat.

Fait à Paris, le 13 février 2018.

Emmanuel Macron

Par le Président de la République :

Le Premier ministre,

Edouard Philippe

La ministre des armées,

Florence Parly

La ministre du travail,

Muriel Pénicaud

Le ministre de l’action et des comptes publics,

Gérald Darmanin

La secrétaire d’Etat auprès du Premier ministre, chargée des personnes handicapées,

Sophie Cluzel


(1) Travaux préparatoires : loi n° 2018-84.

Assemblée nationale :

Proposition de loi n° 228 ;

Rapport de M. Paul Christophe, au nom de la commission des affaires sociales, n° 425 ;

Discussion et adoption le 7 décembre 2017 (TA n° 43).

Sénat :

Proposition de loi, adoptée par l’Assemblée nationale, n° 146 (2017-2018) ;

Rapport de Mme Jocelyne Guidez, au nom de la commission des affaires sociales, n° 234 (2017-2018) ;

Texte de la commission n° 235 (2017-2018) ;

Discussion et adoption le 31 janvier 2018 (TA n° 52, 2017-2018).

Publié dans Actualité, Le réseau handicap CFE-CGC | Laisser un commentaire

La CFE-CGC au rendez-vous de la concertation handicap du gouvernement.

Vendredi 16 Février 2018

La CFE-CGC au rendez-vous de la concertation handicap du gouvernement.

Trois ministres, Sophie Cluzel (Handicap), Bruno Le Maire (Économie) et Olivier Dussopt (Fonction publique) ont lancé la concertation, qui doit durer jusqu’à la fin du premier semestre, visant à faciliter l’accès à l’emploi des personnes handicapées.

Malgré la loi de 1987 pour les entreprises privées, puis de 2005 dans la Fonction Publique, les personnes en situation de handicap ont des difficultés dans le maintien en emploi et l’insertion professionnelle.

Avec 500.000 personnes inscrites à Pôle emploi, leur taux de chômage est de 19%, deux fois supérieur à la moyenne nationale et le nombre de personnes exclues de l’emploi est important.

Afin d’augmenter leurs qualifications, le gouvernement souhaite améliorer leur accès à la formation et l’apprentissage. Il entend aussi réorganiser les dispositifs d’aide et d’accompagnement pour les aider à accéder à l’emploi et à s’y maintenir, et mobiliser les services publics tels que Pôle Emploi et Cap Emploi.

Le taux d’emploi des travailleurs handicapés dans les entreprises privées était de 4,4% en 2015 en comptant l’emploi indirect (sous-traitants, stagiaires …) et de 5,5% dans la Fonction publique en 2017. 

La délégation CFE-CGC a pris note des objectifs du gouvernement de simplifier, à la fois pour les personnes concernées et pour leurs employeurs, les formalités administratives liées à l’obligation d’emploi des personnes handicapées.

Ils ont aussi noté les « deux véhicules législatifs » annoncé par Bruno Le Maire pour des premières mesures adoptées, avec le projet de loi « Pacte » qui doit être présenté en avril 2018, et le projet de loi que prépare la ministre du travail Muriel Pénicaud pour le printemps, qui portera notamment sur l’apprentissage et la formation professionnelle.

La CFE-CGC est résolument engagée et sera force de proposition pour défendre les salariés du privé et du public avec une priorité sur la sécurisation des parcours professionnels et la prise en compte du handicap psychique.

 

 

Contact Presse et Institutions : Pierre JAN :  01 55 30 12 92 – 06 32 05 69 02 – pierre.jan@cfecgc.fr

 

Publié dans Actualité, Formation, Le réseau handicap CFE-CGC | Laisser un commentaire

LA CFE CGC reçue en audition au ministère des Solidarités et de la Santé.

27858929_10204169525395312_3319897211291980247_n

Lundi 12 Février 2018

Audition sur la facilitation et la sécurisation de l’emploi des travailleurs handicapés

 

Mission confiée par Agnès BUZYN, Ministre des Solidarités et de la Santé, Muriel PENICAUD, Ministre du Travail, et Sophie CLUZEL, Secrétaire d’Etat chargée des personnes handicapées,

à Dominique Gillot, présidente du CHCPH ;

 

Lundi 12 février 2018

 

Position de la CFE-CGC

Audition D. GILLOT 12.02.2018 VF

 

Publié dans Actualité, Fiches techniques, Formation, Le réseau handicap CFE-CGC | Laisser un commentaire

La CFE CGC rencontre Dominique Gillot, Présidente du CNCPH …

27752298_10204169525475314_5247001945672843905_nLundi 12 février 2018

Ce matin, nous avons rencontré  Dominique GILLOT.
Le gouvernement a confié à l’ancienne ministre de Lionel Jospin Dominique Gillot la mission de « faciliter et sécuriser l’emploi » des personnes handicapées.

L’ex-sénatrice PS du Val d’Oise (2011-2017) devra présenter ses conclusions en mars 2018, avaient annoncé dans un communiqué les ministres Agnès Buzyn (Santé et Solidarités), Muriel Pénicaud (Travail) et Sophie Cluzel, secrétaire d’Etat en charge du handicap, réaffirmant leur volonté d’oeuvrer pour une « société inclusive ».

Mme Gillot, actuellement présidente du Conseil national consultatif des personnes handicapées (CNCPH), devra « trouver des pistes d’amélioration permettant de faciliter l’embauche et le maintien en emploi » des personnes handicapées et des aidants familiaux, qui s’occupent d’un proche âgé ou handicapé.

Mme Gillot avait été nommée secrétaire d’Etat chargée des Affaires sociales et de la Santé en 1999 par Lionel Jospin, puis en 2001 secrétaire d’Etat en charge des personnes âgées et handicapées.

Aujourd’hui autour de cette table riches d’échanges, la CFE CGC a fait des propositions.

Nous remercions Dominique GILLOT pour son écoute, et pour les travaux qu’elle mène….
A suivre …

Publié dans Actualité, Fiches techniques, Le réseau handicap CFE-CGC | Laisser un commentaire

Fabrice TYACK, délégué national en charge du dialogue social fait sensibiliser les militants du SNB sur les sujets du handicap et santé au travail ! Bravo !

18881935_278512929277925_7574019165890051568_nLundi 12 Février 2018

Dans le cadre des travaux du syndicat SNB avec une section BNP, Fabrice TYACK, délégué national CFE CGC en charge du dialogue social, restructuration des branches, représentativité  a rassemblé le 6 février 2018  une cinquantaine de délégués des syndicats de la Banque la confédération CFE CGC.

L’occasion pour Christophe ROTH, délégué national santé au travail et handicap CFE CGC  de présenter les travaux du secteur sur les sujets qui concernent la prise en compte du handicap dans le monde du travail, mais aussi d’échanger sur l’épuisement professionnel qui est un broyeur silencieux.

Les messages sont passés devant une assemblée à l’écoute et préoccupée par les réalités du quotidien.

L’occasion de remettre le guide de prévention de l’épuisement profesionnel, (burn out), les bandes dessinées handicap, avec la toute dernière sur le handicap psychique, et aussi d’inviter les délégués à se former sur le sujet du handicap pour mettre en place une politique handicap en entreprise, négocier les accords.

Le calendrier des formations dispensées par la CFE CGC dans le cadre de la convention Agefiph CFE CGC a été remis à chaque participant.

Bravo au SNB et à Fabrice TYACK pour son initiative ! 

 Ensemble agissons pour prévenir l’épuisement professionnel et changeons notre regard sur le handicap !

27459831_375610542901496_8533555809030680665_n

Publié dans Actualité, Fiches techniques, Formation, Le réseau handicap CFE-CGC | Laisser un commentaire

Travailleurs handicapés : comment calculer la prime d’activité ?

sans-titre

Lundi 12 Février 2018

Un décret définit le seuil à partir duquel il est possible de cumuler allocation adultes handicapés (AAH) et prime d’activité en 2018.

Les travailleurs handicapés, bénéficiaires de l’allocation adultes handicapés (AAH) perçoivent, sous conditions, la prime d’activité.

Le décret du 6 février 2018 définit le nouveau seuil à partir duquel il est possible de cumuler l’allocation adultes handicapés (AAH) et la prime d’activité en 2018 :

  • Si les revenus de leur activité (sans l’AAH) excèdent 29 % du Smic horaire (au lieu de 25 % auparavant), soit 286,52 euros en 2018, l’AAH est comptabilisée comme revenu d’activité : cette formule permet le cumul de l’AAH et de la prime d’activité ; c’est la plus avantageuse !
  • En revanche, si les revenus de leur activité (sans l’AAH) sont inférieurs à 29 % du Smic horaire (au lieu de 25 % auparavant), soit 286,52 euros en 2018, l’AAH est déduite en totalité du montant de la prime d’activité.

Cette mesure s’applique à compter du 1er janvier 2018.

Pour rappel, la prime d’activité remplace la prime pour l’emploi (PPE) et le revenu de solidarité active (RSA), et a pour but d’inciter au travail.

Conditions requises pour percevoir la prime d’activité

Pour la percevoir, il convient de remplir plusieurs conditions :

  • Avoir 18 ans ou plus ;
  • Être salarié ou travailleur indépendant ;
  • Percevoir un revenu inférieur à environ 1500 euros net par mois (montant valable pour une personne seule sans enfant).

La prime d’activitéconcerne également les étudiants salariés et les apprentis sous certaines conditions : dans ce cas, vous devez percevoir durant au moins trois mois, un salaire minimum d’environ 890 euros net par mois.

2,57 millions de foyers reçoivent la prime d’activité, soit 5,21 millions de personnes.

Montant moyen de la prime d’activité

Le montant moyen de la prime d’activité est de 163 euros par mois, selon la Caf :

  • 133 euros par mois pour un célibataire sans enfant ;
  • 210 euros par mois pour un parent isolé ;
  • 200 euros par mois pour un couple.

Le montant de la prime varie selon les ménages. Son calcul tient compte notamment :

  • Du montant forfaitaire de la prime (voir ci-dessous) ;
  • De la situation familiale ;
  • Du montant des revenus d’activité ;
  • Des autres ressources financières du foyer (allocation logement, allocation aux adultes handicapés, allocations familiales, prestation d’accueil du jeune enfant, pensions de retraite, indemnités de chômage, allocation de soutien familial).

Montant forfaitaire de la Prime d’activité en Métropole et Dom (hors Mayotte) depuis le 1er avril 2017

Première personne 526,25 €
Majoration pour la première personne à charge 263,13 €
Majoration pour les 2 premiers enfants (pour 1 couple) ou pour le 2ème enfant (pour 1personne isolée) 157,88 €
Femme enceinte sans autre enfant à charge 675,77 €
Personne isolée avec un enfant à charge 901,03 €
Supplément par enfant ou personne à charge 225,26 €

Si vous recevez une aide au logement ou si vous n’avez pas de charge de logement, votre prime d’activité sera déduite du forfait logement.

Forfait logement par ménage à compter du 1er avril 2017

1 personne 63,15 €
2 personnes 126,30 €
3 personnes et plus 156,30 €

Versement de la prime

Le versement de la prime d’activité a lieu chaque mois (le 5 du mois suivant). Le montant de prime d’activité est calculé pour 3 mois fixes : il ne variera pas en fonction de vos changements de situation, familiale et professionnelle (durant ces 3 mois)

Elle est calculée en fonction des revenus du trimestre précédent: tous les 3 mois, vous devrez déclarer vos ressources, en ligne ou sur l’appli-mobile « Caf – Mon Compte ».

 

Publié dans Actualité, Fiches techniques, Formation, Le réseau handicap CFE-CGC | Laisser un commentaire